Témoignages croisés de marraines : le cercle vertueux de l'association Elles bougent

Paris, le 27 mai 2020

Céline Carlier, Iris Moulin et Marine Wiktorowicz ont un point commun : elles sont toutes les trois marraines Elles bougent et ont trouvé leur voie grâce à l'association.

Comment Elles bougent a-t-elle influencé leur orientation ? Comment l'ont-elles connue ? Pourquoi ont-elles décidé de devenir marraine ? Comment voient-elles l'avenir des femmes dans les entreprises ?

tweet_temoignages.zoom.jpg

Nous sommes allées à leur rencontre.

La crise actuelle met en lumière, s'il le fallait encore, l'importance d'un engagement constant en faveur de l'égalité femmes/hommes. Le confinement exacerbe dramatiquement les inégalités de genre et pourrait même remettre en cause les progrès économiques et sociaux faits en terme de droits des femmes. L'accès à des métiers porteurs d'avenir est l'un des facteurs essentiels de l'indépendance économique. Il est donc d'autant plus important de s'engager pour l'égalité professionnelle comme le font les 6 000 marraines Elles bougent depuis 15 ans !

La raison d'être de l'association Elles bougent : informer les jeunes filles sur les métiers scientifiques et techniques, grâce à la rencontre et aux témoignages de role models comme Céline, Iris et Marine.

La rencontre comme élément essentiel dans la construction de soi.

Le dénominAteur commun

Le point commun de Céline, Iris et Marine est d'avoir osé : osé s'orienter dans une filière technique a priori fréquentée par un public masculin. C'est d'abord leur curiosité qui les a amenées à découvrir les métiers passionnants d'ingénieures et techniciennes, et un peu de hasard, mais aussi une belle rencontre avec l'association Elles bougent. En effet, c'est au cours de forums et de salons professionnels que l'association a su les informer et les motiver pour suivre une formation technique. "Elles bougent a indéniablement joué un grand rôle dans mon orientation à plusieurs niveaux : tout d'abord, l'association m'a permis de découvrir la multitude de métiers divers qui se cachaient derrière le vaste terme d'ingénieur.e. Ensuite, elle m'a aidé à confirmer mon attrait pour le monde de l'IT en me permettant, à travers des évènements comme Elles bougent pour le numérique ou le Forum Réseaux et Carrières au féminin, de rencontrer ses principaux acteurs et en me familiarisant avec les grandes entreprises de la tech. Enfin, et surtout, elle m'a permis de rencontrer et d'échanger avec de nombreuses femmes ingénieures qui, grâce à leur parcours, leur détermination et leur envie de partage, ont été pour moi de vrais rôles modèles." Céline Carlier - En dernière année de double diplôme Ingénieur-Manager à l'ESILV Paris La Défense et marraine de l'association.

Si la rencontre et l'échange avec des roles models ont été déterminants dans le parcours de Céline, Iris et Marine, ils ont aussi donné envie à chacune d'entre elles de transmettre et s'engager à leur tour pour susciter elles aussi des vocations !

« C'est en rencontrant des marraines aux évènements Elles bougent que j'ai eu envie de devenir ingénieure et ensuite de m'impliquer pour faire avancer l'égalité professionnelle et la mixité dans les métiers techniques. Si je n'avais pas rencontré de marraines, je ne serais pas ce que je suis aujourd'hui ! » Iris Moulin - Consultante chez Accenture Digital Industry X.0. et marraine de l'association

La transmission

Elles ont donc voulu elles aussi à leur tour apporter leur pierre à l'édifice en devenant marraines. Leur rôle : informer un maximum de jeunes filles en France et à travers le monde sur les possibilités qui s'offrent à elles dans les métiers techniques. "J'ai eu envie de devenir marraine de l'association car c'est grâce à elle que je fais ce métier aujourd'hui, je veux moi aussi motiver des jeunes filles. Il est important de casser les préjugés, de parler de harcèlement et des inégalités pour pouvoir les combattre" Marine Wiktorowicz – En poste chez Collins Aerospace dans le secteur de l'aéronautique et marraine de l'association

Le rôle et l'avenir de la femme dans les métiers techniques

L'égalité femmes/hommes est un sujet très actuel, l'association lutte au quotidien pour que les jeunes filles choisissent un parcours de rêve au-delà de la crainte ou encore de l'hésitation qu'elles peuvent ressentir. L'indépendance des femmes passe par leur indépendance économique et le fait qu elles occupent des métiers porteurs d'avenir comme le sont les métiers scientifiques et techniques, c'est ce dont notre société a plus que jamais besoin. Il est donc primordial d'accompagner ces jeunes filles et de les aider pour qu'elles aussi inversent la tendance et démontrent que non, ces métiers ne sont pas uniquement réservés aux hommes.

" J'espère que l'on va pouvoir continuer à augmenter le nombre de femmes dans ces métiers. On voit déjà le changement au niveau des entreprises et des écoles, c'est en modifiant tous les maillons de la chaîne que cela va changer." Iris Moulin

" Dans le cadre de mon double diplôme, je réalise un mémoire sur les politiques de féminisation en entreprise et force est de constater que le business case de la diversité engendre un vrai débat dans le monde professionnel. Avec une réelle évolution du cadre législatif durant les 30 dernières années, de nombreuses entreprises se sont emparées du sujet. Il est très intéressant de voir qu'au delà de simplement respecter les lois, de plus en plus d'entreprises mettent en place ce qu'on appelle des actions positives, c'est-à-dire des mesures temporaires visant à rééquilibrer des situations à l'origine inégalitaires. De plus, de nombreux réseaux se créent pour sensibiliser aux bénéfices de la diversité dans des équipes. " Céline Carlier

Intégrer un réseau a permis à Céline, Iris et Marine de trouver leur voie, rien de plus naturel pour elles de s'engager à leur tour et d'aider les plus jeunes à trouver la leur. Du cercle vertueux de l'engagement.

Télécharger le communiqué

À propos d'Elles bougent

Depuis 2005, l'association Elles bougent, d'intérêt général, fait découvrir aux collégiennes, lycéennes et étudiantes les métiers passionnants des secteurs industriels ou technologiques en manque de talents féminins : l'automobile, l'aérospatial, l'énergie, le ferroviaire, le maritime, le numérique et la construction notamment. L'association Elles bougent, parrainée par 6 Ministères, réunit 22 délégations régionales, 200 partenaires entreprises et établissements d'enseignement supérieur, un club de 850 collèges et lycées et 6000 marraines et relais autour de 500 actions par an qui touche environ 30 000 jeunes filles. La présidente et fondatrice est Marie-Sophie Pawlak, son président d'honneur, Pierre Deheunynck, DGA d'ENGIE en charge des RH.
www.ellesbougent.com

En savoir plus sur les partenaires

Accenture
ENSEA
ESILV
Microsoft Engineering Center Paris