Les Femmes et l’Energie

Publié le 24 septembre 2019

Secteur en plein essor et qui recrute, l'énergie offre de belles opportunités pour les femmes, grâce aux entreprises qui s'engagent pour plus de mixité dans leurs effectifs.

Les Femmes et l'Energie, un secteur en manque de talents féminins et qui recrute

27% de femmes dans le secteur de l'énergie

Le secteur de l'énergie est en manque de talents féminins. 36 758 femmes exercent une profession au sein des Industries Electriques et Gazières, soit 27,2% des effectifs, selon le dernier bilan de l'IEG paru en 2017. En 15 ans, les chiffres de la part des femmes dans ce secteur ont augmenté de 5%. Une féminisation lente, qui se confirme par un ratio faible dans les métiers dits « techniques » (14%).

Du côté des énergies vertes, on dénombre entre 20% et 25% de femmes parmi les personnes actives dans les pays occidentaux, contre 50% dans les autres secteurs économiques, d'après l'Organisation Internationale du Travail (OIT).

Selon l'enquête de la branche professionnelle des IEG, les femmes de l'énergie sont majoritairement cadres (30%), puis agents de maîtrise (27%). A noter qu'une femme sur 5 travaillant dans l'énergie a la fonction de cadre supérieur.

Répartition des effectifs femmes hommes dans l'énergie

L'énergie, un secteur en plein essor et qui recrute

Elles Bougent pour l'énergie en 2016 avec le témoignage de marrainesPortée par les dernières politiques gouvernementales, l'énergie est un secteur d'activité en pleine expansion, avec l'objectif fixé par la loi sur la Transition énergétique d'atteindre 40% d'énergies renouvelables dans la production d'électricité d'ici à 2040.

240 000 emplois pourraient ainsi être créés à l'horizon 2020, d'après les prévisions du Centre international de recherche sur l'environnement et le développement, et 825 000 d'ici à 2050, selon les chiffres de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.

"La filière éolienne concentre le plus d'emplois, suivie par l'hydraulique, le photovoltaïque, ou encore les énergies marines", précise le guide du CIDJ sur les secteurs qui recrutent, cité par Les Echos Start.

« La transition zéro carbone est l'un des plus importants challenges collectifs auxquels il nous a été donné de participer. Pour le réussir, le monde de l'énergie requiert toute l'énergie, la force et la capacité d'innovation des femmes trop peu présentes pour en garantir le résultat », confirme Pierre Deheunynck, DGA d'ENGIE en charge des ressources humaines, et Président d'honneur d'Elles bougent 2019-2020.

L'énergie, un secteur qui recrute, une infographie de l'association Elles Bougent

La France, 3e employeur européen de l'énergie

Grâce à ce secteur particulièrement dynamique, la France se classe au 3e rang des employeurs européens du secteur, d'après l'Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA).

De plus, les biocarburants, les pompes à chaleur et l'éolien constituent les trois filières des énergies renouvelables qui ont le plus progressé au cours des 20 dernières années, selon le bilan publié en 2018 par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Un autre signe que le secteur de l'énergie se porte bien et attire de nombreux profils.

Un secteur varié

Découvrez le "mix énergétique français", à travers cet extrait issue de notre infographie sur le secteur de l'énergie :

Le mix énergétique français, un extrait de l'infographie d'Elles Bougent sur les Femmes et l'Energie

Téléchargez notre infographie

La transition énergétique, un tremplin pour les femmes de l'énergie

Bettina Hortal, marraine GRTgaz, témoigne devant des jeunes filles au salon Vivatech avec Elles BougentCe secteur, en pleine évolution et en manque de talents féminins, offre de belles opportunités pour les femmes, comme nous le confirment nos marraines Elles Bougent.

« Aujourd'hui, dans nos métiers étroitement liés à la Transition Énergétique, notre force, en tant que femmes, c'est de pouvoir varier les postes et les expériences, en choisissant aussi de les exercer différemment, en y associant des profils disruptifs, qui n'ont pas le même parcours, ni surtout la même vision, pour ne pas essayer de se mouler, ni de copier ou de reproduire les mêmes solutions », explique Bettina Hortal, Cheffe de Pôle des Délégations Territoriales au sein de GRTgaz et marraine très active au sein de l'association.

Découvrez le portrait de Bettina

De nombreuses opportunités à saisir pour les femmes

DE NOMBREUSES OPPORTUNITÉS À SAISIR POUR LES FEMMES DANS L'ENERGIE« Même si les femmes sont encore peu nombreuses dans le secteur de l'énergie, les entreprises leur font entièrement confiance. Elles ont conscience de la richesse qu'elles apportent, tant dans leurs compétences métier que dans leur relationnel », souligne pour sa part Cécile Favand, Responsable de Projets au sein d'Eiffage Energie et marraine Elles Bougent.

« Le secteur de l'énergie est dynamique, en plein renouvellement. Il y a beaucoup d'opportunités à saisir pour les femmes dans des domaines très larges, touchant notamment aux géosciences, à la mécanique, à l'électricité, à la fluidique, à l'ingénierie de procédés, au numérique, aux sciences des matériaux », ajoute de son côté Mériam Chèbre, Manager compétences R&D chez Total et déléguée régionale Elles Bougent Rhône-Alpes. Avant d'ajouter : « engagez-vous dans l'énergie pour aider l'humanité dans son développement tout en respectant la planète ! »

Sensibiliser les jeunes filles aux métiers de l'énergie

SENSIBILISER LES JEUNES FILLES AUX MÉTIERS DE L'ÉNERGIEPour attirer plus de femmes dans leurs effectifs, les entreprises partenaires de l'association Elles Bougent s'engagent en faveur de la parité et soutiennent la féminisation des métiers techniques et scientifiques.

« A GRTgaz, nous ne sommes que 23% de femmes, mais nous visons 35% de féminisation sur nos recrutements », précise Bettina Hortal.

Même constat au sein d'Enedis, filiale du Groupe EDF. « Les entreprises comme Enedis cherchent à féminiser leurs recrutements, mais les femmes dans les filières techniques voire scientifiques sont rares. Elles ne pensent pas forcément à nous contacter car notre domaine est historiquement plutôt considéré comme ‘masculin' », constate Marie-José Sanchez, Responsable Recrutement Alternance & Conseillère Parcours Professionnels au sein d'Enedis et membre de la délégation Elles Bougent en Champagne-Ardenne.

Son conseil : « il faut donc renforcer la proportion d'étudiantes dans les filières techniques et dans les écoles d'ingénieurs et leur montrer, à travers des témoignages de dirigeantes, de techniciennes, que c'est un domaine intéressant, innovant, et dans lequel elles ont tout à fait leur place ».

Elles Bougent pour l'Energie, avec 2000 participantes partout en France

Elles bougent pour l'énergie, le 10 octobre, partout en franceC'est en effet par le témoignage de role models, nos marraines et relais Elles Bougent, que l'association souhaite sensibiliser les collégiennes et lycéennes des opportunités qui leur sont offertes dans de nombreux secteurs de l'industrie, comme l'énergie.

A l'occasion de cette 3e édition d'Elles bougent pour l'énergie, jeudi 10 octobre 2019, l'association fera découvrir à plus de 2000 participantes, dans toute la France, les métiers et enjeux de ce secteur en pleine mutation.

« S'agissant du climat et de l'environnement, nous faisons face partout dans le monde à un défi de taille. Repenser l'énergie, sa production et ses usages, est crucial. L'avènement du solaire et des énergies renouvelables, les gaz verts, l'amélioration de l'efficacité énergétique de nos infrastructures, l'innovation et le digital vont nous aider à trouver des solutions concrètes pour un monde plus vert. Nous avons besoin de toutes les compétences pour relever ce défi. Nous souhaitons ce 10 octobre prochain donner l'opportunité aux jeunes filles de comprendre nos métiers et nos enjeux, pour qu'elles puissent concrètement prendre conscience du rôle qu'elles peuvent jouer demain avec nous, dans des métiers porteurs de sens », déclare Sabine LUNEL SUZANNE, Directrice du développement social et de la formation au sein d'ENGIE, et vice-présidente d'Elles Bougent en charge des relations entreprises.

Un événement organisé sous le haut patronage du Ministère de la Transition écologique et solidaire d'Elisabeth Borne, maraine Elles Bougent.

Retour sur la dernière édition d'Elles Bougent pour l'Energie (2016)

Les Role Models de l'énergie

Les métiers de nos marraines de l'énergie

Les marraines Elles Bougent, role models de l'énergie

Découvrez les métiers passionnants de nos marraines Elles Bougent, véritables role models inspirantes, exerçant dans le secteur de l'énergie.

Bettina Hortal, Cheffe de Pôle des Délégations Territoriales au sein de GRTgaz et marraine Elles Bougent

« Je suis actuellement Cheffe de Pôle des Délégations Territoriales à GRTgaz, leader européen du transport de gaz. Mon métier consiste à manager les 4 équipes de « Délégations Territoriales » en charge de l'influence et du lobbying, pour nous positionner comme animateur des filières émergentes gaz en territoires. »

Leïlla Derussy, Coordinatrice Santé, Responsabilité Environnementale et Sociétale chez Engie et déléguée régionale Guyane

« Mon métier consiste à guider les responsables Qualité Sécurité Environnement dans les actions permettant de protéger la santé des salariés ; de gérer des crises quand elles se présentent et de réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre. »

Cécile Favand, Responsable de Projets au sein d'Eiffage Energie et marraine Elles Bougent

« Dans mon rôle actuel, je suis responsable d'une équipe de chef de projets, de logisticiens et d'assistantes de projet. Je gère les compétences, les conditions de travail, la charge, les priorités de mon équipe. Je suis garante de la qualité pour le processus de pilotage de projet. J'accompagne donc les chefs de projet sur tous les aspects de la gestion de projet, notamment l'aspect économique et l'aspect contractuel. »

Mériam Chèbre, Manager compétences R&D chez Total et déléguée régionale Rhône-Alpes

« Je contribue à l'établissement de cartographies de compétences pour cerner les besoins à venir sur le portefeuille de programmes et projets de la recherche de Total. Il faut avoir un socle scientifique solide pour mener ces études stratégiques et analyses des besoins, une vision large des problématiques et enjeux. Il faut également mobiliser son relationnel pour assurer des interfaces efficaces avec les RH et les chercheurs, en proposant des initiatives de valorisation des senior spécialistes et experts aux jeunes viviers. »

Marie-José Sanchez, Responsable Recrutement Alternance & Conseillère Parcours Professionnels chez Enedis et membre de la délégation régionale Champagne-Ardenne

« Mon métier consiste à la fois à recruter des personnes pour nos différentes offres en CDI ou alternance, mais aussi à faire connaître l'ensemble des possibilités offertes par Enedis sur la région : participation à des forums, interventions dans des lycées... Je cherche régulièrement à attirer des talents féminins à qui nous proposons, soit d'intégrer directement l'un de nos métiers, soit de se reconvertir professionnellement par le biais de contrats d'apprentissage ou de contrats pros. »

Pour aller plus loin