Résultats de l'enquête Elles Bougent : "Sur le chemin de l'orientation : filles, garçons, à vos marques !"

Publié le 23 octobre 2019

En cette période de rentrée scolaire et de salons d'orientation, l'association Elles bougent dévoile les 10 enseignements de sa grande l'enquête "Sur le chemin de l'orientation : filles, garçons, à vos marques !".

Les 10 grands enseignements de l'enquête sur l'orientation Elles bougent

Cette enquête, qui a reçu le soutien du Secrétariat d'État chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a été réalisée auprès de 2 000 jeunes filles et garçons de 6 à 18 ans.

Elles bougent souhaitait ainsi faire un état des lieux des choix d'orientation en fonction de l'âge et du sexe, et, sans grande surprise, les résultats montrent les stéréotypes genrés qui influencent les choix d'études et de carrières. Cette enquête met en exergue, s'il le fallait encore, la nécessité des actions menées par Elles bougent !

Ces résultats ont été analysés par Françoise Vouillot, Maîtresse de conférences en psychologie de l'orientation et Présidente de la commission "Lutte contre les stéréotypes et rôles sociaux" du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes.

Enseignement n°1

Projection du futur métier : un avenir sans contrainte pour les plus jeunes et qui devient plus incertain avec l'âge

A la question "Sais-tu ce que tu souhaites faire plus tard ?", ce sont surtout les enfants de primaire qui ont répondu "OUI", à plus de 60%.

En effet, les élèves de primaire ont une projection dans l'avenir, qui relèvent encore du rêve, car ils n'ont pas encore intégré les déterminismes sociaux. Les élèves de lycée sont moins de la moitié à avoir répondu "OUI" à cette question. Ce qui souligne le degré d'indécision, qui est plus important à un palier d'orientation assez déterminant pour la suite. On peut remarquer que les métiers dits "de rêve" disparaissent à partir du collège pour laisser la place à des métiers plus concrets et réalistes.

Enseignement n°2

Choix du métier : des projections très genrées qui reflètent des biais sociétaux qu'Elles bougent s'attèle à combattre

Les résultats de cette enquête ont permis de constater des différences significatives entre les filles et les garçons, quant à leur projection sur leurs futurs métiers, quel que soit l'âge. Le "Top 2" des métiers choisis par les filles est : médecin (11%), puis vétérinaire (9,1%). Celui des garçons est bien différent, avec en tête le métier d''ingénieur" (14,5%), devant ceux liés au secteur du numérique et de l'informatique (6%).

Les 10 enseignements de l'enquête sur l'orientation : top 2 des métiers choisis par les filles et les garçons

Quel que soit l'âge, les garçons privilégient les métiers techniques, en lien avec la technologie, et les filles ceux du soin, en lien avec le vivant. Ces différences sont sans surprise et reflètent les stéréotypes sociétaux, qui influencent significativement les choix d'orientation.

Enseignement n°3

Les métiers souhaités : une représentation encore très sexuée de nombreux métiers

A la question "Quel métier souhaites-tu faire plus tard ?", on remarque que, sur les 97 métiers cités spontanément :

  • Les garçons ne citent pas 28 métiers choisis par les filles, en particulier les 3 suivants : infirmier, sage-femme, puériculteur.
  • Les filles, quant à elles, ne citent pas 10 métiers choisis par les garçons, dont : marin et conductrice de train.

Ces métiers non cités correspondent aux métiers perçus comme étant spécifiquement "des métiers pour les femmes", comme ceux du soin, de la petite enfance, ou "des métiers pour les hommes", les métiers techniques ou de l'armée.

Enseignement n°4

La connaissance des études : des collégien.ne.s et lycéen.ne.s globalement bien renseigné.e.s sur les formations, les filles restant mieux informées

La très grande majorité des jeunes, tout âge confondu, a répondu "OUI" à la question : "sais-tu quelles études il faut faire pour exercer le métier que tu souhaites faire ?". Ce lien est attendu, car il existe une corrélation forte entre l'intérêt pour un sujet et le niveau d'information sur celui-ci. A noter que les filles sont encore plus nombreuses (84,6%) que les garçons (79,3%) à déclarer connaître les études pour exercer le métier envisagé. Cela n'est pas surprenant car les filles ont en moyenne tendance à plus rechercher de l'information que les garçons.

Enseignement N° 5

La confiance dans le parcours d'études : des filles plus confiantes que les garçons !

La totalité des répondant.e.s dit se sentir capable de suivre les études pour le métier envisagé (99,3%). Ceci est un élément positif mais peu surprenant, car l'intérêt pour un métier et le sentiment de compétences pour suivre les études correspondantes sont intimement liés, comme le montre la Théorie du sociologue A.Bandura. Il est à noter qu'il y a une différence significative entre les filles et les garçons. Parmi les sujets qui ont répondu "OUI", 61% sont des filles. Ce résultat est étonnant et ne va pas dans le sens des observations habituelles, qui relèvent souvent que les filles ont un peu moins confiance dans leurs capacités que les garçons.

Enseignement n°6

Perception sexuée des métiers : les métiers n'ont pas de sexe aux yeux des jeunes… mais l'univers de l'enfance reste stéréotypé !

Les 10 enseignements de l'enquête sur l'orientation : des métiers de filles et de garçons

Ces résultats mettent en lumière que le monde de l'enfance est nettement plus stéréotypé que celui de l'adolescence et des adultes.

Les 10 enseignements de l'enquête sur l'orientation : des métiers de filles et de garçons, en fonction de l'âge

A noter également qu'il y a une légère différence entre les réponses des filles et des garçons : les filles étant plus nombreuses (88,2%) que les garçons (84,6%) à répondre "NON" à cette question.

Enseignement N°7

Secteurs d'activités : les choix des jeunes demeurent encore très stéréotypés !

Les choix faits par les collégien.ne.s et lycéen.ne.s interrogé.e.s sur leurs secteurs préférés restent très marqués par les biais de genre ! Aux filles, la santé et l'artistique ! Aux garçons le numérique/informatique et les nouvelles technologies !

Les 10 enseignements de l'enquête sur l'orientation : les choix de métiers en fonction des secteurs d'activités

Enseignement n°8

Le métier d'ingénieur, encore mal connu des jeunes, surtout des filles !

Quel que soit leur niveau de classe, la majorité des jeunes sondé.e.s au cours de cette enquête déclare ne pas savoir ce que fait un.e ingénieur.e. On observe tout de même un effet de l'âge, les élèves de primaire étant les plus nombreux à répondre négativement à cette question (64%).

Les 10 enseignements de l'enquête sur l'orientation : connaissances sur le métier d'ingénieur

On observe également une différence significative entre les filles et les garçons, les filles étant plus nombreuses (57,5%) que les garçons (50,7%) à déclarer ne pas connaître ce que fait un.e ingénieur.e.

Enseignement N°9

Les garçons mieux renseignés que les filles sur les études qui mènent au métier d'ingénieur.e

A la question "Sais-tu quelles sont les différentes voies d'études pour devenir ingénieur.e ?", la majorité des jeunes, à partir de la classe de 3ème, ont répondu "OUI" (54,3%). On observe cependant des différences significatives à partir du lycée, en fonction du sexe : les garçons sont en effet plus nombreux à répondre "OUI" à cette question, tandis que les filles ont été plus nombreuses à répondre "NON". Il existe donc un lien entre le degré d'intérêt et le degré d'information que l'on possède sur les formations au métier d'ingénieur.e.

Enseignement n°10

Mais que font donc les ingénieur.e.s ?

Pour les répondant.e.s, un.e ingénieur.e :

  • Construit et conçoit de nouvelles choses (31%) : "Il conçoit de nouveaux objets. De nouvelles infrastructures."
  • Travaille dans des secteurs d'activités variés (20%) : "Les ingénieurs peuvent travailler aussi bien sur les routes que sur l'Informatique."
  • Trouve des solutions et résout des problèmes (16%) : "Un.e ingénieur.e cherche à résoudre des problèmes. Mais il-elle cherche aussi à innover et à préparer le monde de demain."
  • Travaille en collaboration et manage des projets/équipes (13%) : « Il dirige des projets et participe à des applications de la science. »

A LIRE AUSSI :